Patisseries japonnaises

Signaler
-
 Utilisateur anonyme -
Si vous connaissez des recettes de patisseries japonnaises, merci de m'en faire profiter !
A voir également:

3 réponses


Bonjour Lisa, la cuisine traditionnelle japonaise ne connaît pas la notion de dessert, on ne peut pas réellement parler de pâtisserie japonaise, même s'il existe des petits gâteaux à base de haricots rouges ou de haricots blancs. Ces "wagashi" se consomment lors de fêtes et avec du thé. Au Japon, j'ai goûté des "dango" qui sont boulettes préparées à partir de farine de riz glutineux, je les ai préférées grillés et enrobés d'un sirop épais. j'ai mangé aussi des mochi simples ou fourrés à la pâte de haricot rouge. Et quelques autres gâteaux dont le nom m'échappe. J'ai remarqué que les pâtisseries à l'allure occidentale rencontrent beaucoup de succès, du moins auprès des femmes, vu la queue devant les salons de thé qui préparent, devant vous, les pâtisseries. Quant à leur goût, je ne peux rien en dire car je ne les ai pas testées. Mais elles sont sans doute nettement moins sucrées qu'ici. Vous trouverez quelques recettes sur ce site : https://www.restaurant-japonais.com/ Cordialement

Je dois avoir la recette de ces délicieuses petites sucreries japonaises à la pâte de haricots rouges quelquepart, je vous dis cela demain....

Mizuyokan et Imoyokan Mizuyokan 450 g de yudeazuki (pâte de haricots rouges sucrée, dans les épiceries japonaises) 2 g d’agar-agar. Versez 2 dl d’eau et l’agar-agar dans une casserole. Mélangez et portez à ébullition. Laissez frémir 2 mn. Hors du feu, incorporez le yudeazuki. Versez dans un moule carré, et réservez au réfrigérateur 3 h avant de démouler le mizuyakan et de le couper en cubes. Imoyokan 250 g de patate douce à chair blanche 100 g de sucre 2 g d’agar-agar vinaigre. Epluchez la patate douce et coupez-la en morceaux. Faites-les tremper dans de l’eau froide avec une goutte de vinaigre pour éviter une trop grande oxydation. Versez ensuite les morceaux de patate douce égouttés dans une casserole, couvrez-les d’eau et portez à ébullition. Laissez cuire de 15 à 20 mn, jusqu’à ce que la patate douce soit très tendre. Jetez alors l’eau et posez la casserole sur feu vif en la secouant pour éliminer l’eau qui reste. Versez 1 dl d’eau et l’agar-agar dans une autre casserole. Mélangez et portez à ébullition. Laissez bouillir 2 mn, en mélangeant. Ajoutez le sucre et mélangez encore. Versez sur la patate douce, mélangez puis mixez. Versez le mélange dans un moule carré, et réservez au réfrigérateur 3 h environ avant de démouler l’imoyokan et de le couper en cubes.