Cuisine sans gluten

- - Dernière réponse :  mirou - 4 mars 2015 à 16:22
Hello !
J'ai une copine qui commence un régime sans gluten alors qu'elle a auucn problème d'intolérance ou maladie. Elle fait juste ça psk c'est la mode et pour se donner un genre mais c'eest complètement débile. Je suis sure qu'elle va pas résister aux gâteaux au chocolat, aux platrées de pates et aux crêpes. Pffff j'suis sure en plus qu'elle peut mettre sa santé en danger avec ses bétises !
Bonne année à tous !
Afficher la suite 

5 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
1
Date d'inscription
samedi 3 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
3 janvier 2015
5
5
Merci
On est allergique au blé (protéines diverses) ou autres céréales par allergies croisées aux graminées (herbes). On est INTOLERANT au gluten (une et une seule protéine parmi tant d'autres du blé) par un tout autre mécanisme. Les symptômes peuvent se ressembler ou pas. L'intolérance au gluten peut être silencieuse en termes de symptômes et pourtant détruire l'intestin. L'allergie peut faire beaucoup de bruit (littéralement: de type asthme, anaphylaxie, urgences) causse plus de jours de maladie, avoir une incidence terrible sur la vie sociale et professionnelle et ne pas être diagnostiquée comme une allergie AUX céréales IINGEREES, si le patient/son entourage médical le cantonne à des allergies aux graminées. En effet, les tests diagnostics n'ont rien en commun entre allergie et intolérance. Ensuite il y a l'hypersensibilité: tous les tests ressortent négatifs, mais la personne éprouve une délivrance et le départ graduel de tous ses symptômes en évitant tel ou tel aliment. Certain par ex. découvrent qu'ils ou elles ne tolèrent pas ou plus l'alcool (en fait il y a une maladie derrière cela peut être une maladie du foie ou de l'épilepsie) ou ont des palpitations ou des douleurs gastriques en buvant du café.

Pour d'autre cela sera d'éviter le gluten voir le lait (nous n'avons plus en tant qu'adultes les enzymes nécessaires à digérer du lait). Or il faut savoir que la maladie existe bien de manière SILENCIEUSE et aussi qu'à chaque test diagnostique, il y a un pourcentage de résultats faussement négatifs (aussi de résultats faussement positifs). Pour les tests de sensibilité au gluten, lorsque les labos les mettent sur le marché, les résultats semblent "bons" mais au fur et à mesure de leur utilisation (et de l'augmentation de la masse testée) il y a de plus en plus de cas qui apparaissent au clinicien intelligent comme d'évidence étant de faux résultats. par ex. un patient avec tous les symptômes d'un intolérance grave au gluten et dont le test de sensibilité renvoie un résultat négatif. Une des raisons est ,que le simple fait d'arrêter l'alimentation au gluten, rend le test négatif après environ 3 à 6 mois (ma source: l'AFDIAG).

Le médecin non averti (et pour ma part un professeur en allergologie) qui ne le sait pas, va conclure sur la base du test et non sur le profil des symptômes, et en particulier, si ledit médecin est un âne (faussement) érudit qui a appris à bien mépriser les patients, la symptomatologie du patient, ses douleurs, ses histoires, ne lui feront aucun effet..Ce genre de décideurs, médecins ou autres, se croient, et croient la science de l'instant t infaillible, or nous apprenons tous les jours autre chose. Par ex. que la terre n'est pas plate.

POUR LE GLUTEN et les symptômes qui disparaissent chez les "hypersenibles" ceux qui n'ont que de légers symptômes (pas d'hospitalisation, d'opérations, d'urgences) à l'éviction du gluten, l'explication est scientifique, prouvée (et publiée et revue par d'autres scientifiques internationaux) depuis déjà quelques années et connues par les experts, dignes de ce nom: l'intestin des intolérants/allergiques réagit au gluten AUTANT que l'intestin de personnes testées "négatifs"(normalement considérées en bonne santé). De nombreuses publications scientifiques émanant de recherche rigoureuse l'ont démontré.

(ça cela fait partie de mon métier).

Ces découvertes sont à l'origine de ce que certains appellent avec mépris "l'effet de mode", une expression introduite par des nutritionnistes mondains,qui apparaissent sur des plateaux télé, payés par ceux qui ont intérêt à ne pas créer de panique pour dénigrer les progrès de la science, tout comme l'église autrefois a persécuté ceux qui faisaient savoir que le soleil ne tourne pas autour de la terre, ça devenait un savoir dangereux, pouvant faire perdre leur pouvoir à certains.

Une des explication avancée pour expliquer les méfaits du gluten aujourd'hui (le blé d'aujourd'hui n'est plus celui d'il y a 10.000 ans ni même celui des années 50) est que le blé moderne est devenu en terme de protéines très chargé en gluten (par manipulation génétique effectuée par l'industrie grainetière), beaucoup plus que le blé ancestral et permet à l'industrie de faire des pains plus volumineux avec moins d'ingrédients (on achète plus de vent puisque seule le gluten permet une vraie panification avec action des levures et montée du pain). Le blé moderne, permet aussi aux céréaliers un meilleur rendement, moins de paille et, avec sa tige raccourcie, une meilleure hauteur à la moisson. Mais il a plus de gluten et on gluten est beaucoup plus agressif pour nos intestins. De surcroît l'industrie alimentaire utilise le gluten bien en dehors du monde de la boulangerie/pâtisserie. il y en a dans les pâtés et charcuteries (liant), soupes et autres sauces ou aliments en sauce tout préparés (texturisant), dans la confiserie (donne du corps),même dans la viande hachée (augmente le volume d'au, donc le poids, on achète de l'eau au prix de la viande).

A cela s'ajoute que nous vivons tous dans un monde qui déclenche l'inflammation de nos corps (et de ceux de nos animaux de compagnie ou de rente) en général: herbicides, pesticides, perte de la concentration de vitamines dans les légumes et fruits dus à une agriculture très intensive (la terre ne peut pas donner plus qu'au delà 'une certaine limite), croissance toujours accélérée (du fruit/légume/animal de rente) au détriment de sa qualité (volailles, boeufs nourris aux antibiotiques pas seulement pour traiter des maladies dus à l'enfermement mais surtout car les antibiotiques ont l'action de l'hormone de croissance et permettent de raccourcir le temps d'élevage ) etc... à cela s'ajoute la pollution, la sédentarité et le fait de manger industriel avec tout ce que cela entraîne (conservateurs, colorants, beaucoup étant inoffensifs un par un mais entraînant des réactions chimiques une fois mélangés dans notre estomac et à notre acide gastrique)..d'où une sollicitation en permanence du corps pour "combattre" une chimie agressive=inflammation, ce qui fait le lit de maladies chroniques (asthme, allergies, intolérance au lactose, au gluten, aux oeufs) mais aussi diabète (une maladie inflammatoire du pancréas) ou Alzheimer (liée aujourd'hui on le sait à une résistance à l'insuline=pré-diabète ou diabète, et il y a beaucoup plus de malades d'Alzheimer chez les diabétiques que chez les autres)...pour ne pas parler des cancers et autres, liées, comme le cancer du colon ou du sein à une suralimentation en sucres, ci-inclut les glucides du pain qui n'est pas "entier" ou du riz non complet voir même de pommes de terres en trop grosses portions...

Les américains, notamment dans certains états ont bien mieux que nous diffusé cette information et ont su motiver la population à manger mieux et VITE changer d'habitudes, au vu de l'épidémie d'obésité chez eux, dont il est prouvé qu'elle a débuté et augmente avec la consommation de fast-food et de boissons sucrées (même des jus de fruits "sains" en trop grande quantité).

Les asiatique n'ont jamais connu le pain (notamment les japonais) avant que nous l'exportions, et leur espérance de vie (sur un régime basé sur le riz et beaucoup de légumes) étaient alors déjà supérieure à la notre, mais décline depuis qu'ils consomment des produits au gluten.

Pour rappel: gluten est un mot générique pour la protéine qui "fait lever" et qui est spécifique et porte un nom spécifique à chaque céréale suivante: froment (blé), seigle, orge, avoine. Le sarrasin, dit "blé noir" n'a pas de gluten en soit mais est souvent contaminé au moulin ou lors des récoltes, en particulier si la moissonneuse a été précédemment utilisée dans des parcelle de céréales à gluten. C'est fréquent, la majorité des agriculteurs diversifient ou alternent les cultures. Donc acheter du sarrasin en farine dans le commerce et faire soi-même à la maison ne va pas avec certitude résoudre le problème.

Pour ma part, je suis intolérante au gluten ET allergique au blé (je ne peux pas entrer dans un champ de blé en pleine moisson ni être à la campagne dans un certain rayon d'un champ de blé durant les moissons, cela me donne des yeux rouges, gonflés, je ne voie plus bien, je ne respire plus très bien, je ne peux pas non plus avoir de tapis en jonc de mers, ni m'amuser de trop près à faire des déco de graminées etc ou en avoir chez moi) et je ne peux pas consommer rien qui contienne du gluten. Je vous confirme que c'est contraignant mais c'est aussi une très grosse privation, car pour ma part, j'aime beaucoup le pain, l'odeur du pain et même en faire maison. Tout ça, manger du bon pain, des gâteaux, voir même acheter sans lire la liste de tous les ingrédients (il y a du gluten pur rajouté à la viande hachée car ça lui fait prendre de l'eau et augmente son poids,ce qui explique les réactions de prise de poids/ oedemes /gonflements de personnes qui "remangent" du gluten) c'est fini, j'ai passé plusieurs années à entrer/sortir des urgences et avec des traitements sans effet pour au final me retrouver avec 2 maladies de plus, déclenchées par cet état inflammatoire permanent et qui nécessitent chacune (en plus du régime sans gluten) un traitement avec chacune son anti-cancéreux (et non ce ne sont même pas des cancers) et ce traitement à vie. Une de ses maladies est une complication à de l'intolérance au gluten extrême ou non traitée/diagnostiquée à temps. Je ferai ici référence à une sommité, le professeur Cellier, de l'hôpital Georges Pompidou à Paris. En arriver à prendre 2 anticancéreux à vie pour ne pas avoir pu éviter le gluten à temps !!! ????

Alors pourquoi ce moquer de cette personne qui a décidé soit de tenter quelque chose de nouveau, soit d'éviter un parcours comme le mien, car bien que l'intolérance au gluten soit prouvée dans ma famille ( en général il y a un lien héréditaire) tout le monde me riait au nez (en particulier les allergologues mais JAMAIS les urgentistes) et ça pendant et jusqu'à ce que ma vie devienne un enfer. Entre les premiers symptômes et le diagnostic, il s'est passé.....44 ans!!! Et oui, premiers symptômes en tant que bébé et diagnostic à 45 ans! Avec en gros des urgences, des opérations (nécessaires) aux intestins me rendant impossible d'être maman, et aussi plein de traitements à la cortisone (+20 kilos bien attachés malgré alimentation contrôlée et sport) pour rien, car le temps de la cortisone (chaque cure=+2 kg chez moi malgré une surveillance étroite de ce que je mangeais) je pouvais respirer un peu et la cure terminée, l'enfer recommençait.

C'st mon chien qui m'a diagnostiquée, un berger allemand abandonné de 12 ans, que j'avais recueilli à la SPA, et qui avait repris une excellente santé à la maison chez moi. Tous les matins, il venait m'inspecter les yeux, reniflait avec beaucoup de précautions pour me montrer qu'il n'allait pas heurter le visage ni faire de mal à mes yeux et inspecter lentement chaque oeil et du coin intérieur au coin extérieur. Puis, il essayait de souffler dessus et après me léchait l joue, l'air de dire, t'en fais pas, je suis là. Ensuite dans la journée, il faisait ça au moins 20 fois. J'ai fini par téléphoner à un opthalmo et lui raconter le cirque et lui dire que je pensais avoir une infection. J'ai eu un RDV immédiat. Non ce n'était pas une infection, c'était une maladie de type inflammatoire, s'exprimant à travers plusieurs organes, dont le yeux et les poumons et suffisamment grave pour nécessiter le même traitement qu'on donne à des leucémiques. Sauf qu'eux le prennent en cure de durée limitée, et nous à vie. Or, le gluten, ingéré par des intolérants à qui on nie leurs symptômes ou à des intolérants SANS symptômes ça finit par donner des maladies inflammatoires.

Est-ce que vous imaginez ce que c'est, d'être ridiculisée par des amies, la famille, des compagnons et leur famille, des gens qui vous quittent à cause de ça (on leur rabâche que vous êtes hystérique donc forcément à éviter etc...) des médecins (mais jamais des urgentistes ni des chirurgiens qui pourtant ne trouvaient ps la raison des symptômes), avoir des médecins généralistes intolérants, bornés, sans bienveillance, tous diplômes et payés par nous et nos impôts et cotisations sociales, vous dire en face que vous êtes hystérique, que vous leur prenez leur temps pour leurs "vrais" malades, et....... ...se faire diagnostiquer et confortée -par UN CHIEN? Qui revient évaluer la situation TOUS LES JOURS et plusieurs fois par jours et toujours avec la même bonne humeur et joie de réconforter? Un vieux chien en quelques semaines face à toute la Sécurité Sociale française pendant plus de 40 ans?

Il a été prouvé scientifiquement aussi, que chez les non-intolérants et "non-allergiques" il y a tout de même une réaction allergique, due à la consommation de blé/céréales DURANT UN EFFORT PHYSIQUE (sport ou autre) et pouvant aller jusqu'au choc anaphylactique (urgence pouvant être fatale).

Ici, un lien scientifique d'un article clé établissant que l'intestin "normal" réagit (est détruit, devient enflammé) autant que l'intestin des intolérants et/ou allergiques: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16635908

La conclusion des auteurs, au delà de ce que j'indique, est que la paroi intestinale de TOUT LE MONDE devient plus perméable suite à l'ingestion de gluten et ON NE VEUT PAS de cette perméabilité, car l'intestin est fait pour être "imperméable" car il doit pouvoir détruire ou véhiculer (excréter) des toxines, soit celles relevant de notre alimentation directement soit celles produites "sur place", soit celles liées à des médicaments qui ne DOIVENT PAS passer hors intestin et dans le corps (ne doivent pas circuler dans le sang en passant à travers l'intestin, certains antibiotiques par ex. deviennent très toxiques s'ils passent dans le sang) et par ailleurs les infections alimentaires produisent des toxines donnant des douleurs articulaires très puissantes, en particulier si 'intestin est devenu poreux.

Alors, parmi celles d'entre vous qui sont "choquées" soyez un peu tolérantes, et si cette personne agit ainsi "je cite "pour faire son intéressante" qui cela peu-il déranger (ça fera moins de maladies pour elle et ses enfants et moins de frais de santé pour le système de santé) et celles qui la critiquent, qu'est-ce qui vous manque réellement pour vus trouver "moins intéressantes" parce que vous choisissez une autre alimentation. Il y a aussi des personnes non diabétiques qui choisissent de mettre toutes les chances de leur côté en réduisant leur consommation de sucre, des personnes non alcoolique qui de même choisissent de boire avec modération ou pas du tout pour les mêmes raisons, d'autres qui ont trouvé que le café les rend "nerveux" , il y a les végétariens, et alors, on leur crache dessus?

Quand la colère s'empare de vous et l'envie de critiquer cette personne ou d'autres, merci de penser à mon histoire, si je pouvais prendre l'ascenseur et revenir en arrière il y a 40 ans, j'aurais demandé puis choisi, quand j'étais en mesure de faire mes propres choix, une autre alimentation. Et j'aurais souhaité rencontrer sur mon chemin des médecins plus compétents. J'en ai même eu un (professeur en allergologie) juste avant mon diagnostic par un gastro-entérologue pour écrire à mon médecin traitant et faire inscrire dans mon dossier que cette patiente ne DOIT PAS CONSULTER a l'hôpital (lire: c'est une hystérique sans maladie réelle) et où il se permet aussi, sur la base de tests mal pratiqués (ça c'est une longue histoire pourquoi) de leur écrire aussi que cette personne de toute façon n'est pas intolérante au gluten (ce n'est pas son domaine mis celui d'un gastro-entérologue) et bien que mes tests allergiques (ceux-là relèvent de son domaine) donnaient bien une réponse positive à l'allergie au blé. C'est pour cela que le meilleur conseil que je puisse donner c'est, soit ayez la chance d'avoir une médecin qui "entend au delà d'écouter et qui est au courant et sinon, écouter ce que raconte votre corps quand vous écartez un aliment.

Et comme cité plus haut, les japonais et d'autres asiatiques ont vécu plus longtemps que nous et en meilleure santé sans céréales et seulement au riz (même sans pommes de terres ni maïs).

Le pain, le gluten n'est absolument pas une nécessité ni pour survivre ni pour vivre en bonne santé, même si c'est délicieux.

Par ailleurs, LA maladie professionnelle et reconnue comme telle par la médecine du travail, parmi les boulangers, c'est...l'allergie (pas l'intolérance au gluten) à la farine de blé...eh oui.... comme quoi: exposition=maladie,plus d'exposition (boulangers, toute la journée) =plus de maladie

Nous sommes les descendants les plus malades voir "juste" souffreteux, atteints du plus grand nombres de nouvelles pathologies inconnues autrefois ou si rares, d'ancêtres chasseurs-cueilleurs ou bergers qui ne cultivaient pas de céréales et étaient assez vigoureux pour abattre des mammouths, construire Stonehenge et vivre assez longtemps et en assez grand nombre pour assurer une descendance qui survivait durant des siècles malgré le manque de vaccins et de médicaments contre les infections....

Nous, nous ne faisons que nous rendre de plus en plus malades (et nos animaux qu'on nourrit parfois même d'excréments séchés, sinon de farines animales aux herbivores et de céréales reconnues non-utilisables en usage humain car pourries ou souillées par des urines de rongeurs aux carnivores- nos chiens par exemple).

Et nous ne faisons que polluer la planète avec notre mode de vie aveugle aux méfaits d'une certaine forme de chimie ou de recherche (les OGM, maïs, blé, sont des plantes modifiées pour avoir en elles du Round-up, c'est plus facile que de pulvériser, mais comme ça on mange du Round up tous les jours)...Une hypothèse pourrait être qu'ingérer du Round-up avec son petit pain induit AUSSI une sur-inflammation et intolérance croissant chez chacun au gluten. Pour rappel, les insecticides et pesticide agissent au niveau de la cellule, ce qu'ils peuvent faire sur la cellule d'un insecte ils peuvent le faire sur la cellule d'un chien ou d'un enfant ou sur les nôtres, d' adultes. Et faire le lit d'autre chose, le cancer étant l'aboutissement de maladies ou d'états inflammatoires..

Souvenez vous aussi, que les croquettes pour chiens -sauf certaines innovantes-contiennent des céréales (bourratif) et que les chiens sont carnivores, pas omnivores, et qu'avec une alimentation ménagère de ferme autrefois, ils vivaient bien plus longtemps.

Mais surtout ne jamais oublier: ici en France, quand certains veulent changer ou essayer autre chose, on les descend, en particulier si l'idée vient d'un autre pays.

Dire « Merci » 5

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

Journal des femmes 5589 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

veronique_b21
Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 2 avril 2007
Statut
Membre
Dernière intervention
3 janvier 2015
-
Merci beaucoup pour ce long récit, très instructif. Si cela peut faire modifier un peu ces idées préconçues d'une majorité de personnes qui ne veulent pas se poser de questions.
Depuis longtemps, je fais remarquer que notre alimentation 'dégénère', sans doute influencée par tous ces lobbies de l'agro alimentaire.
Courage à vous et merci pour votre témoignage.
J'ai opté pour la prévention, j'essaie de l'aborder un peu autour de moi, mais je trouve rarement de l'intérêt pour cette alimentation (trop difficile de renoncer au pain, pâtes, gâteaux, glaces...) et pourtant... Et, en plus d'une alimentation plus saine, maintenir une activité physique.
Cordialement
larouetourne
Messages postés
1
Date d'inscription
dimanche 4 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
4 janvier 2015
-
Bonjour Netmouse, ton texte laisse apparaître que tes problèmes de santé ne découlent pas uniquement de ton alimentation. Un petit conte pour m'expliquer:
Un soir, un vieux Cherokee parlait à son petit-fils du combat qui a lieu à l'intérieur de nous tous.
Il disait : « Il y a une lutte entre deux loups à l'intérieur de chacun de nous.
« L'un est le Mal - c'est la colère, l'envie, la jalousie, le chagrin, le regret, la cupidité, l'arrogance, l'apitoiement, la culpabilité, l'amertume, le sentiment d'infériorité, le mensonge, l'orgueil, la supériorité et l'égo.
« L'autre est le Bien - c'est la joie, la paix, l'amour, l'espoir, la sérénité, l'humilité, la bonté, la bienveillance, l'empathie, la générosité, la vérité, la compassion et la foi. »
Le petit-fils a réfléchi pendant quelques instants, puis il a demandé à son grand-père :
« Quel loup va gagner? »
Le vieux Cherokee a simplement répondu : « Celui que tu nourris. »
Voilà, le premier loup est une pollution, un cancer qui ronge chaque cellule, quoi que l'on mange, où que l'on vive.
Te débarrasser de ton ressentiment améliorerait ta santé de façon significative.

Message pour tous: pour, beaucoup, il est difficile d'accepter qu'un proche modifie son mode de vie pour l'améliorer, ne serait-ce que lorsqu'on refuse soi-même de changer, ou de peur de voir la relation se modifier (exemple, arrêter le tabac, refuser la violence, se mettre à la pratique d'un sport, etc). Bonne année
Bonjour Netmouse,

Merci pour votre témoignage.
En ce qui me concerne, j'ai eu aussi à faire avec l'intolérance au gluten -ou hypersensiblité? (de mon fils) suite à la prise d'un traitement pour maladie chronique.
Même si la cause semblait improbable (même pour son gastro), eh bien, je m'en suis tenue aux symptômes de mon fils qui disparaissaient quasi instantanément à l'arrêt du gluten! Le pourquoi du comment, je ne le saurai probablement jamais, mais, une chose est sûre, lorsque mon fils prenait son traitement fabriqué dans tel endroit, il devenait intolérant (ou hypersensible) au gluten, lorsqu'il prenait son traitement (même molécule), fabriqué dans tel autre endroit, plus aucun symptôme d'intolérance!
Jusqu'à ce que l'on comprenne, mon fils a donc suivi un régime sans gluten (que le gastro ne cautionnait pas) mais qui permettait à mon fils de revivre, tout simplement! Et je peux vous dire qu'à l'âge qu'il avait (14 ans), il aurait tout simplement préféré rater un repas plutôt que de tomber malade après l'ingestion d'un simple morceau de pain! Lui, il n'avait nullement besoin de ses parents ou d'un gastro pour lui dire ce qu'il avait à faire!!! L'expérience lui suffisait.
Comme vous, je pense que les scientifiques ne savent pas tout et que les analyses de sang ou autres peuvent se tromper!
L'expérience personnelle de celui qui souffre avant régime sans gluten et qui ne souffre plus après régime sans gluten devrait lui suffire et suffire d'explication à ceux qui l'entourent! Après tout, ce qui compte, c'est bien que nos proches aillent mieux (quand ils allaient mal!), même si cela doit bouleverser l'idée que nous nous faisons de la soit-disant " normalité" en matière de repas....
Bon courage à vous et merci pour toutes vos explications!
Merci pour ce long témoignage, poignant... mais surtout édifiant vis à vis du corps médical. Je me demande depuis longtemps, puisque que l'on sait que nos intestins sont irrités par le gluten du blé sélectionné par les scientifiques, pourquoi le choix d'un blé moins riche en gluten n'a pas été pris ??? La réponse est évidente : ENCORE et TOUJOURS le profit avant la santé des gens !! C'est désolant... Mais heureusement, nous avons d'autres sources de farine et des recettes alléchantes à notre disposition, il ne nous reste plus qu'à avoir le temps de cuisiner !??!
Bon courage à vous.
Hello ! un régime sans gluten ni lactose m'a été préconisé par une nutritionniste : eh bien je maigris et par surcroît je n'ai plus de douleurs ! je suis ce régime avec des accrocs afin de recevoir et d'être invitée sans raconter ma vie sauf à ceux qui veulent savoir pourquoi je maigris et pourquoi je suis en forme ! essayez !
Commenter la réponse de Netmouse
1
Merci
Je me suis mise au régime sans lait et sans gluten car mon mari et mon fils sont intolérants et je ne voulais pas faire la cuisine en double. C'est un peu contraignant mais on s'y habitue vite. C'est juste galère au Resto ou chez des amis incompréhensifs.
Alors que je n'ai à priori aucune intollerance j'ai ressenti au bout d'un mois un réel changement: plus de maux de ventre ( j'en avais tellement l'habitude que je ne m'en rendais plus compte) , le ventre plat, plus de boutons, plus d'énergie, un meilleur sommeil, et j'ai perdu du poids alors que je mange beaucoup .
J'ai beaucoup lu sur le lait et le gluten modernes qui sont tellement trafiqués par l'industrie Agro alimentaire que ce sont des poiso s responsables de nombreuses maladies : cancers, diabètes, autisme, alzheimer, maladies auto immunes .
Je vous recommande de lire ou écouter le professeur Henri joyeux

Votre amie ne fait peut être pas son régime pour de bonnes raisons mais elle a raison de le faire. Dites lui de supprimer aussi les laitages
Bonne année
mirou13
Messages postés
3
Date d'inscription
vendredi 9 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
12 janvier 2015
-
Sur les conseils d'une nutritionniste je fais le régime sans gluten ni lait de vache : non seulement je mincis mais surtout je n'ai plus de douleurs, douleurs que j'imputais à mon âge ! Comme je n'ai pas d'intolérance je ne suis pas cette prescription à la lettre et mange comme tout le monde lorsque je suis invitée en privilégiant le chèvre ou la brebis au moment du fromage et le pain complet. Essayez ne serait-ce qu'un semaine et vous verrez !
Bonjour mon mari a fait une intolérance au gluten il y a 3 ans depuis je cuisine sans gluten pour toute la famille et je ne met la santé de personne en danger il n'y a aucune carence puisqu on enléve juste le blé le son l'avoine
Commenter la réponse de Buskie
Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 2 avril 2007
Statut
Membre
Dernière intervention
3 janvier 2015
0
Merci
Bonjour,

Depuis quelques mois déjà, via une connaissance qui pratique ce 'régime' depuis 10 ans pour éviter une aggravation d'une maladie, j'ai eu connaissance des découvertes du Dr Jean Seignalet. J'ai acheté la dernière édition de son livre, puis j'ai aussi pris connaissance des découvertes du Pr Joyeux.
J'ai partiellement commencé alors ce régime, pas pour intolérance, mais pour éviter des complications, bref, bien vieillir. Petit à petit, je me suis aperçue qu'on pouvait très bien manger sans gluten (des gâteaux sans gluten, ça existe, à commencer par les crêpes sarrasin, le pain sans gluten fait maison est très bien aussi, il existe aussi des pâtes sans gluten). Je remplace les pâtes par des pommes de terre, du riz, du quinoa, un peu oubliées. On remplace la farine de blé par la farine de riz... plein d'astuces possibles permettant d'accéder à une nourriture moins transformée.
Quant aux produits laitiers, le slogan '3 produits laitiers' par jour n'est que commercial. Difficile de contrer cette puissance de l'industrie agro alimentaire, même certains médecin, pas forcément indépendants, se laissent à dicter dans leur régimes ces 3 produits laitiers par jour.
Et pourtant, une alimentation équilibrée avec fruits légumes, fruits secs.. suffit à combler les besoins en calcium, et pratiquer une activité physique pour garder des os solides.
On peut aussi consommer du lait d'amande, un délice.
J'ai totalement supprimé gluten et lait depuis septembre, et je me sens très bien. Quelques entorses pour les fêtes de fin d'année et j'ai des problèmes digestifs. J'espère retrouver ma forme après quelques semaines sans gluten et sans lait.
Plutôt que de dénigrer cette alimentation en la traitant de 'débile' et 'dangereuse pour la santé', mieux vaudrait se renseigner. Mais, parmi les témoignages, des proches d'un lobby agro alimentaire.
Je vous invite à lire ou écouter (sur youtube) les propos d'Henri Joyeux, pas si médiatisé car gênant pour certains groupes (passer sur une chaîne TV qui va ensuite diffuser des films publicitaires vantant la consommation de produits laitiers est délicat).
Même si le slogan 'fumer tue' est sur tous les paquets de cigarettes, encore beaucoup de fumeurs vont défendre le fait de fumer. Et pour l'alimentation, c'est pareil, difficile de changer ses habitudes.
Bonne année, avec ou sans gluten, lait,nicotine, huile de palme...
Bonjour ,je suis tout a fait d'accord avec Veronique, j'ai moi même supprimé le gluten de mon alimentation, ainsi que les laitages, pour des raisons de santé et sur le conseil de mon acupuncteur, cela fait déjà plusieurs mois, je me sens nettement mieux, plus de maux de ventre, plus de boutons, une énergie retrouvée, les articulations plus souples, moins de fatigue, il ne faut pas juger sans connaître!!!!! Et peut être que votre amie retrouvera des sensations de bien être oubliée!!!
Commenter la réponse de veronique_b21
Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 8 janvier 2003
Statut
Membre
Dernière intervention
2 janvier 2015
-1
Merci
hello ! je trouve ça un peu bête de s'imposer un tel régime lorsqu'on n'a pas de problème d'intolérance mais si elle le fait sérieusement et que ça lui apporte quelque chose pourquoi pas c'est sa vie après tout ! mais, quand elle va voir la difficulté de se tenir à un tel régime... il y a fort à parier qu'elle va déchanter très vite ( si c'est vraiment par effet de mode qu'elle fait cela) et bientôt tu retrouveras ton amie à manger tout et n'importe quoi comme avant... ne t'inquiète pas, janvier est la periode des bonnes résolutions en masse dont on ne tient la plupart que quelques jours ;)
> annso85 -
C'est réelle ! On n'en mange partout dans tout...
Mais j'arrive a en manger peu !
Et les intestins portent mieux ... :-)
Bonjour, je mange sans gluten et je suis en pleine forme. Ce qui ne M empêche pas de temps en temps de faire des écarts. Ce n'est pas dangereux pour la santé bien au contraire. Bonne année à tous
jean-pierre_d91
Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 16 août 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
4 janvier 2015
-
Procurez-vous les publications du Dr JEAN SEIGNALET et vous connaîtrez tous les bienfaits des régimes sans gluten. Il y a des bénéfices inestimables pour votre santé future.
perso c'est bon côté régime je fais dejà attention à tout ce que je cuisine et du coup tout ce que je mange puisqu'on est à la même table ... pour le bien être d'une personne de mon entourage qui doit faire attention à certains aliments... mais on a encore droit au gluten donc ça va aller pas de privations supplémentaires non indispensables pour le moment ! mais libres aux personnes qui veulent supprimer le laitage et le gluten de leur alimentation de le faire ;) je n'ai pas à juger et je ne jugerais pas ! je dis juste que si la personne citée à la première question n'est pas motivée serieusement elle arrêtera vite car ce n'est pas simple de se priver de quelquealiment qu'il soit.
La question que je me pose est simple : Si on décide d'arrêter le gluten (ou le lactose), le corps s'adapte-t'il en arrêtant de produire les enzymes responsable de leur digestion ? Ca expliquerait en bonne partie pourquoi les personnes arrêtant le gluten puis faisant un "écart" se sentent si mal. Concrètement, si je décide de faire un test demain d'arrêt du gluten, je ne veux pas me retrouver dans l'impossibilité de revenir en arrière.
Je bois du lait tous les matins depuis 30 ans et je n'ai (à priori) pas de problème de digestion. Si j'arrête pendant 1 mois, il se passe quoi ?
Commenter la réponse de patricia-p9
-1
Merci
Je suis la maman d'un grand garçon qui, malade, a été détecté réellement allergique au gluten. Bonjour galère pour s'alimenter.

Aussi, je trouve stupide et le mot est faible que certaines personnes, quelque soit le sexe, se déclarent allergiques alors qu'il n'en n'on aucune preuve! ENCORE UN EFFET DE MODE!

Sûr que pour certains, entre autre qui en ont les moyens, c'est une manière comme une autre D'ETRE CONSIDERE PARMI FAMILLE AMIS ET COLLEGUES!!! Comme des personnes qui ont besoin d'être environnées d'attention et de soins particulier!!!
PeanutsandSunshine
Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 29 décembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
23 juillet 2015
-
Manger sans gluten ne coûte pourtant pas beaucoup plus cher, sauf si on cherche à tout remplacer. Pour ma part, j'ai découvert des aliments que je ne soupçonnais même pas, je n'ai même plus envie de pâtes. Le gluten est une merde que les industriels rajoutent partout, je comprends votre difficulté à nourrir votre enfant, mais cela ne vous donne pas le droit de traiter ceux qui ont décidé de s'en passer de personnes stupides. Faire attention à sa santé n'est pas stupide.
-
En général, les gens critiquent chez les autres le reflet qu'ils n'aiment pas d'eux-mêmes...
Un peu d'amour propre... et les langues seront moins fourchues...
D'ailleurs, trop de gluten, ça ne rend pas un peu... agressif??? :-)
OOOMMM...
Commenter la réponse de niquegilberte