Comment obtenir du vin blanc avec le raisin de mon jardin? [Résolu]

Utilisateur anonyme - 24 août 2010 à 22:50 - Dernière réponse :  Utilisateur anonyme
- 24 sept. 2010 à 17:44
L'an passé, j'ai fait d'excellentes gelées confitures. Je ne traite pas, cette année, pas de maladie et les grosses grappes sont nombreuses. Pourquoi pas quelque bouteilles de vin du pays d'Alençon ? Peut-on utiliser des bidons alu laitier ? Merci.
Afficher la suite 

Votre réponse

5 réponses

Meilleure réponse
Utilisateur anonyme - 25 août 2010 à 21:17
6
Merci
Bonjour ! Le vin blanc peut se faire avec des raisins blancs (blanc de blancs), ou quelquefois avec des raisins à peau rouge et pulpe blanche. Le raisin récolté subit un foulage, sans éraflage (l’éraflage ou égrappage consiste en la séparation des baies de raisin et de la rafle, les rafles jouant le rôle de drains lors du pressurage). Le sulfitage: aussitôt après le foulage, afin d'éviter le départ de la fermentation, on ajoute au raisin de l'anhydride sulfureux. L'égouttage: il consiste à recueillir le moût qui s'écoule de la vendange foulée en retenant les rafles sur un égouttoir spécial, sans serrer. Le pressurage: il s'opère comme pour les vins rouges. Le débourbage: il ne se pratique pas toujours. Si les moûts sont clairs, il n'est pas indispensable. On laisse le moût au repos pendant vingt-quatre heures, de façon à séparer les particules solides qui ont été entraînées et qui pourraient provoquer des fermentations secondaires. Puis on soutire ou siphonne. La fermentation: on ne garnit pas complètement les tonneaux ou cuves dans lesquels va se produire la fermentation afin que les mousses ne se répandent pas au dehors quand le liquide prend du volume. Dès la fin du bouillonnement tumultueux, on soutire. La maturation: on laisse se terminer la fermentation pendant un mois environ, puis on soutire à demeure. Lorsque la fermentation est complète, on obtient des vins blancs "secs". Si elle ne l'est pas, le vin conserve une certaine quantité de sucre : vins demi-secs. Quant à utiliser des bidons alu de laitier, personnellement je ne le tenterai pas, l'alu risquant de dénaturer le moût en cours de fermentation. Regardez dans une cave coopérative ou chez un vigneron, ce sont des cuves en inox. Un de mes proches parents, producteur d'un cru AOC, utilise uniquement des fûts en chêne pour la conservation du vin. Tchintchin à la votre

Merci Utilisateur anonyme 6

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

Journal des femmes a aidé 578 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 25 août 2010 à 07:51
0
Merci
Je vais essayer de me renseigner... Bonne journée !
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 26 août 2010 à 12:31
0
Merci
Merci de la réponse de Dominique Viallet. Ou vais-je me procurer l'anhydride sulfureux ? Le dosage ? Produit sans doute indispensable pour un résultat probant ? Quant aux bidons ex-laitiers, j'avais un doute pour le temps d'utilisation lors de la fermentation. Je vais chercher le produit dans un magasin qui fait droguerie.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 27 août 2010 à 08:06
0
Merci
Un tonton viti ne m'a pas donné beaucoup d'info : presser, mettre à bouillir en fûts (ne pas remplir trop le fût pour garder de l'espace pour quand ça "bout") Mais oui, dans les jardineries où ils vendent les produits, ils pourront sûrement te renseigner.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 24 sept. 2010 à 17:44
0
Merci
J'ai renoncer pour obtenir du vin blanc. A priori, plus difficile que le cidre de mes parents. J'ai utilisé un extracteur à jus de fruits et cela m'a donné un jus de raisin en ajoutant un petit peu du sucre de canne et jus de citron. J'aime bien, j'en bois tous les jours. J'ai peur pour la durée de conservation, malgré l'embouteillage à chaud !..
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme